L’oeuvre de Calder à l’honneur des Journées du Patrimoine

ima_calder.png

L’oeuvre de Calder

Dans le cadre des 1% dédiés à la création artistique lors de la
construction d’un établissement scolaire, le lycée Marie Curie abrite,
depuis 1970, un imposant « mobile » du célèbre peintre et sculpteur américain
Alexandre Calder (1898-1976). Intitulée Sapin des Vosges, cette ?uvre
a apporté une grande nouveauté dans la sculpture : la quatrième dimension.
Restaurée dans les années quatre-vingt-dix, cette sculpture animée a
retrouvé ses couleurs originales et s’intègre parfaitement au décor de
notre lycée.
( Strasbourg Magazine , n° 138, janvier 2003.

ima_calder.png

Samedi 20 septembre 2014 au lycée Marie Curie

Mobile ? Vous avez-dit « mobile » ?

Comme chaque année les journées européennes du patrimoine ont eu lieu à Strasbourg, comme partout en France. Nouveauté pour cette édition 2014, s’y est rajoutée la journée du 1 % artistique dans les établissements scolaires, souhaitée conjointement par les ministères de l?Éducation nationale et celui de la Culture et de la Communication.

Notre lycée y a participé le samedi 20 septembre afin de mettre en valeur l??uvre d’Alexander CALDER qui nous abritions dans nos murs, Le sapin des Vosges (1973).

Un parcours déambulatoire s’est organisé autour de l??uvre, permettant au public de la découvrir selon plusieurs points de vue. L’ensemble des manifestations déambulatoires proposées durant la journée ont été portées par des élèves et des enseignants volontaires.

Il y fut question de sciences sociales avec la loi du 1 % et une interrogation posée sur l’art comme lien social ; d’astronomie avec un texte sur la représentation cosmologique que peut évoquer le Sapin des Vosges ; de philosophie avec un dialogue entre Platon sur la condamnation de l’art et Jean Paul Sartre louant la dimension artistique de Calder ; de poésie avec la mise en voix de textes sensibles écrits par des élèves de Littérature et Société et murmurés aux pieds du grand Sapin ; de musique avec des pièces de Satie jouées par les élèves de l’enseignement d’exploration « Arts du son » et ceux de l’option de spécialité musique.

Le Sapin des Vosges a donc pu être envisagé selon des dimensions bien différentes mais complémentaires, ancrant l??uvre d’art de Calder dans le paysage urbain et scolaire du lycée mais également dans l’univers artistique du quartier de l’Esplanade.

Une très belle journée au service de l’art, au service de la communauté scolaire, et plus généralement, au service de tous et de chacun.