Logo lycée Marie Curie

Masterclasses internationales en physique des particules

Plusieurs élèves de la classe de première S Marie Curie (professeure Mme Winter) ainsi que deux élèves de terminal S (professeur M. Chauvel) ont eu la chance de participer aux Master Classes à l’IPHC (Institut Pluridisciplinaire Hubert Curien) à Cronenbourg au mois de mars dernier. Cette journée avait pour thématique la physique de particules. Mais la particularité de ces masterclasses est de reproduire la même journée dans plusieurs pays (Grèce, Pologne, Israël et Suède) avec des élèves du même âge ; Ainsi trois autres lycées français et de nombreux lycées étrangers participaient à la même journée en même temps que nous. Chacun a pu travailler sur la même thématique et nous avons pu partager nos résultats en fin de journée au cours d’une vision conférence.
La journée a débuté avec des conférences réalisées par des chercheurs du CNRS travaillant sur l’accélérateur de particule du CERN (Centre Européen pour la Recherche Nucléaire) en Suisse. Nous avons alors reçu un certain nombre de connaissances utiles tout au long de la journée, telles que :
– Qu’est-ce qu’un accélérateur de nanoparticules ?
– Comment fonctionne t-il ?
– À quoi sert t-il ?
– Qu’est-ce qu’une nanoparticule ?
– Qu’est-ce que le boson de Higgs ?
– Comment a t-il été découvert ?
– …
Nous avons ensuite eu droit à une petite pause avant de commencer un exercice sur ordinateur. Celui-ci consistait à étudier l’impact de nanoparticules dans le détecteur ALICE de l’accélérateur du CERN et ainsi de déterminer la nature de ces nanoparticules. Par groupe de deux nous avions une cinquantaine d’impacts à étudier. Nos données étaient enregistrées et regroupées dans un seul fichier.
À midi nous sommes allés manger à la cantine du campus de Cronenbourg.
L’après-midi était organisé en plusieurs petits ateliers organisés selon un ordre précis en fonction des différents lycées. Ceux-ci nous ont permis de voir, entre autre, un accélérateur de particules de l’intérieur grâce à une réalité virtuelle, de tester la position de différents capteurs de particules et mais également de voir des accélérateurs de particules.
La journée s’est terminée par une visio-conférence avec les autres pays participants ainsi que deux chercheurs du CERN. Nous avons ainsi pu partager notre journée, les résultats obtenus et répondre aux questions des deux chercheurs en anglais.

Ces masterclasses ont lieu chaque année. Je conseille aux prochains élèves de 1èreS d’en profiter !